Covid-19

Coronavirus : au Sénégal, les déplacements déconseillés pour la Tabaski

Le Sénégal fait face à une nouvelle vague de coronavirus à quelques jours de la Tabaski (Image d'illustration) 

Après des records de contaminations au Covid-19 ces dernier jours, les autorités sénégalaises ont appelé à éviter les déplacements à l'occasion de la Tabaski, qui entraîne habituellement d'importants déplacements. 

Par Alicia Mihami avec AFP
Créé le 16.07.21, modifié le 16.07.21

Évitez de vous déplacer ! C'est la recommandation des autorités sénégalaises à l'approche de la Tabaski, nom donné à la fête de l'Aïd en Afrique de l'Ouest. Ces grandes célébrations sont normalement l'occasion d'importants mouvements de population à travers le pays. Mais face aux chiffres inquiétants de l'épidémie de Covid-19, les autorités ont décidé de déconseiller tout déplacement pour cette grande fête musulmane. 

Le Comité national de gestion des épidémies, principal organe de lutte contre le coronavirus, "recommande" le port "systématique du masque", ainsi que d'éviter les "déplacements et voyages pendant cette période de fête", a déclaré sur les réseaux sociaux le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. Pour éviter une flambée épidémique, les autorités recommandent également de "privilégier le télétravail et de réduire le personnel dans les services".

Des mesures insuffisantes ? 

Prévue en milieu de semaine prochaine, la Tabaski est l'occasion pour les Sénégalais de rendre visite à leurs proches dans les régions et de partager, en famille et avec les voisins, un mouton sacrifié le jour même. Les déplacements se font généralement à bord de bus et de voitures souvent bondés. De quoi faire flamber les contaminations au Covid-19, alors que le pays subit déjà une nouvelle vague. 

Mais malgré un relâchement de la vigilance depuis plusieurs mois et l'inquiétude croissante du monde médical, le président Macky Sall privilégie les mesures incitatives et la sensibilisation des populations. Des restrictions sanitaires - couvre-feu, interdictions de certains rassemblements - ont été levées après des émeutes socio-politiques en mars. En réimposer avant la Tabaski risquerait d'être très mal accepté. Depuis le début de la pandémie, plus de 48.000 contaminations ont été officiellement recensées, avec un record de 733 contaminations en une journée enregistré plus tôt cette semaine.

  • Sénégal
  • Covid-19
  • Epidémie
  • Aïd al-adha
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.