Covid-19

Coronavirus au Maroc : tous les chauffeurs de petits taxis casablancais dépistés

A Casablanca, le petit taxi est un moyen de transport urbain accessible et largement utilisé (photo d'illustration) 

A Casablanca, le nouveau coronavirus (Covid-19) souffle un vent de panique sur les chauffeurs de "petits taxis". Ces derniers vont tous subir des tests de dépistage. 
Par Ammar Belahcen
Créé le 20.05.20, modifié le 22.05.20

C'est la panique ou presque. Il y a quelques jours, à Casablanca, une femme a appelé une ambulance car elle présentait des symptômes du nouveau coronavirus (Covid-19). Mais la patiente n'a pas attendu l'arrivée de l'ambulance, et a décidé de prendre un taxi rouge pour se rendre au centre hospitalier le plus proche. Sur le coup, le chauffeur du "petit taxi" n’a pas imaginé qu'il pouvait transporter une malade.

Face à cette situation, les autorités ont décidé de dépister tous les chauffeurs des petits taxis de Casablanca. Sur les 16.000 taxis rouges casablancais, ce sont seulement quelques centaines qui restent encore en activité, à l'ère du coronavirus. Soit uniquement les propriétaires de taxis ou des agréments.

Plusieurs centres de dépistage

La décision des autorités locales est sans appel : "Les centaines de taxi actuellement en activité doivent désormais se faire dépister avant de poursuivre leur activité". Le dépistage au coronavirus est une condition sine qua non pour pouvoir exercer. Concrètement, les centres de pointage orientent les professionnels vers les laboratoires de dépistage et l’analyse est obligatoire pour pouvoir continuer de travailler.

D’ici la fin de la semaine, l’ensemble des conducteurs de taxis encore en activité seront dépistés, selon des sources communales. Jusqu’à présent, aucun chauffeur de taxi n’a été déclaré positif au Covid-19 au Maroc. A la date du vendredi 22 mai à 10h, le Royaume recense 7211 cas confirmés du coronavirus, dont 196 décès et 4280 guérisons. Au niveau continental, la barre des 100.000 cas et des 3.100 décès vient d'être franchie. 

  • Maroc
  • Casablanca
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus
  • Santé publique