Covid-19

Coronavirus au Maroc : les pharmaciens veulent aider à vacciner !

Certains pharmaciens marocains sont volontaires pour vacciner contre le coronavirus (Illustration) 

Si les Marocains semblent attendre avec impatience la campagne de vaccination contre le coronavirus, les pharmaciens regrettent de ne pas pouvoir aider à vacciner.  

Par Sabrina El-Faïz
Créé le 11.01.21, modifié le 13.01.21

Les pharmaciens marocains ne sont pas contents. Samedi 9 janvier dernier, l’association le Monde des pharmaciens marocains, Mpharma, l’a bien fait comprendre lors d’une conférence de presse. Selon les dires de son président, Mohamed Salmi, les acteurs de ce secteur sont écartés de la campagne de vaccination massive, dont la date n’a pas encore été officialisée.

Toujours selon le patron de l'association, la pandémie de Covid-19 a "mis à nu les problèmes du secteur, dont l'absence de communication entre le ministère de tutelle et les pharmaciens, au point qu'on se demande si le ministère nous considère comme faisant partie du secteur ou pas". 

Une discorde qui ne date pas d’hier

Mais la discorde entre les pharmaciens et le ministère de la Santé ne date pas d’hier. Les différentes prises de décisions en absence de coordination avec les pharmaciens auraient, toujours selon la même source, mis à mal la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Une campagne durant laquelle les pharmaciens n'ont pas été mis à contribution. 

Et si pour l’instant, les pharmaciens ne sont toujours pas légalement autorisés à vacciner contre le coronavirus (Covid-19), le directeur de Mpharma regrette aussi que des médicaments et compléments alimentaires continuent d'être vendus sur le net, au nez et à la barbe des autorités. "Les pharmaciens ont tiré la sonnette d'alarme à maintes reprises avant la pandémie, signalant le danger de cette pratique. Or, nous remarquons aujourd'hui la circulation, en l'absence de contrôle, d'une importante quantité de médicaments dont l'origine est inconnue. Ce qui constitue un vrai danger sur la vie des citoyens", pointe-t-il. Un trafic qui reste d’ailleurs très répandu en Afrique, où la vente de faux médicaments fait des ravages.

  • Maroc
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus
  • Vaccin

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.