Covid-19

Coronavirus: au Maroc, des prisonniers fabriquent 20.000 masques par jour

Au Maroc, 20.000 masques de protection sont fabriqués chaque jour par des prisonniers (photo d'illustration)  Source : DGAPR

Alors que la pandémie de coronavirus continue de se propager au Maroc, la Direction générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a lancé un projet de fabrication de masques de protection par des détenus. 

Par Ammar Belahcen avec AFP
Créé le 20.05.20, modifié le 21.05.20

Il fallait y penser. Après s'être lancé dans l'exportation de masques anticoronavirus, le Maroc continue d'innover. Depuis le début du mois de mai, une centaine de détenus issus d'une vingtaine d'établissements pénitentiaires se sont engagés dans un programme de confection de masques de protection. Au total, 20.000 pièces sont fabriquées chaque jour dans une vingtaine d'établissements pénitentiaires.

Produits conformément aux normes sanitaires adoptées au niveau national, ces masques seront distribués aux 80.000 détenus du pays. Mais l'objectif de ce programme est autre, selon la Direction générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR). 

"Nourrir l'esprit citoyen"

Avec ce programme, les autorités veulent "nourrir l'esprit citoyen" des détenus et les "aider à gérer leur détention pendant le confinement", à l'heure où les visites aux prisonniers ont été suspendues, tout comme les différentes activités impliquant des intervenants extérieurs. Mais ce n'est pas tout... 

L'un des objectifs du programme de confection des masques en prison est de "préparer les détenus à réintégrer la société en leur inculquant des valeurs comme la solidarité". Même s'ils suivaient déjà des ateliers de couture au sein des prisons, ceux qui fabriquent des masques ont reçu une formation de deux jours et perçoivent une rémunération, dont le montant n'a pas été précisé

  • Maroc
  • Coronavirus
  • Masque de protection
  • Epidémie
  • virus