Covid-19

Coronavirus au Congo-Brazzaville : le gouvernement réglemente l'inhumation des personnes décédées

Basilique Sainte Anne dans le centre-ville de Brazzaville, République du Congo (Illustration) 

Les ministres en charge de la Santé, de l’Intérieur, de la Justice et des Affaires sociales ont signé un arrêté fixe les modalités suivant lesquelles les personnes décédées du coronavirus. Le but est d’interrompre la transmission liée à la manipulation des dépouilles mortelles des personnes décédées de la pandémie.  

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 17.04.20, modifié le 17.04.20

Attention danger ! Le gouvernement de la République du Congo rappelle que même mortes les personnes atteintes de Covid-19 représentent toujours un danger pour ceux qui approchent ou manipulent leurs dépouilles. C’est pourquoi trois ministres ont entrepris d’éviter le pire aux populations. Les ministres en charge de la Santé, de l’Intérieur, de la Justice et des Affaires sociales ont pris leurs plumes pour fixer à travers un communiqué conjoint les modalités suivant lesquelles les personnes décédées du Covid-19 devraient être enterrées.

Le journal congolais Les dépêches de Brazzaville qui a pu obtenir une copie de la décision gouvernementale rapporte qu’en vue d’interrompre la transmission liée à la manipulation des dépouilles mortelles des personnes décédées du Covid-19, dans un centre hospitalier ou à domicile, toutes les opérations relatives à l’inhumation sont assurées par le personnel désigné à cet effet par l’autorité administrative, souligne l’arrêté.

Inhumation au pas de course

Par ailleurs, la conservation et l’exposition d’un corps d’une personne décédée de cette pandémie dans une morgue ou à domicile sont interdites. “Avant la fermeture hermétique du cercueil, le corps est présenté à tout au moins plus de cinq membres de sa famille dans le respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale édictées“, cite notre confrère.

Parmi les mesures édictées il y a celle qui précise que l’enterrement de toute personne décédée du Covid-19 doit se faire dans les trois heures suivant sa mort et en présence d’un nombre de membres de sa famille qui n’excède pas 10. Les rituels funéraires sont interdits.

  • Coronavirus
  • Congo RC
  • obsèques
  • Brazzaville

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.