Covid-19

Coronavirus au Bénin : les élèves reprennent le chemin des classes

Au Bénin, les élèves masqués ont repris le chemin des cours  Source : AlloDocteurs Africa / Léonard Kabo

Annoncé depuis quelques jours par le gouvernement du président Patrice Talon, la reprise des cours dans les écoles, collèges et lycées béninois est effective depuis ce Lundi 11 Mai 2020. Mais à l'ère du coronavirus, toutes les conditions sanitaires pour une reprise en toute sécurité ne sont pas forcément réunies. 

Par Léonard Kabo
Créé le 11.05.20, modifié le 12.05.20

Tout se déroule normalement ou presque ! Au Bénin, des millions d'élèves ont repris le chemin des classes, deux mois après avoir été obligés de rester chez eux pour faire face à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19). Pour réouvrir les écoles en toute sécurité, le gouvernement du président Patrice Talon a lancé une grande campagne de dépistage des enseignants au coronavirus, tout en imposant le port du masque aux élèves

À Parakou, au coeur du Bénin, des dispositifs de lavage des mains ont été installés dans la majorité des écoles de la ville. Mais même si les collèges et lycées publics bénéficient de l’appui du gouvernement avec la distribution de 2 millions de masques, il reste encore beaucoup à faire pour que toutes les conditions sanitaires soient réunies pour faire face au coronavirus. 

Contrôle du port du masque

Selon Alassane Yarou Boni, proviseur du lycée public Mathieu Bouké, "toutes les conditions ne sont pas réunies mais, le minimum est fait pour que les cours démarrent". Dans ce lycée, un contrôle du port du cache-nez se fait dès l’entrée de l'établissement : "nous restons à l’entrée pour nous assurer que tous les élèves qui entrent dans l’établissement portent leur masque. Et même dans les salles de classes, nous circulons de temps en temps pour le contrôle" nous confie Jilius Agossou, surveillant général du lycée Mathieu Bouké.

En parallèle, les écoles et collèges privés béninois ne sont pas assistés par l'Etat pour faire face à la pandémie de coronavirus. Mais ces établissement n'ont pas hésité de prendre toutes les dispositions nécessaires, en installant des systèmes de lavage des mains ou en veillant au respect de la distanciation sociale. "Nous avons installé les systèmes de lavage de mains à l’entrée de toutes les entités, et on s’assure également que chacun d’entre eux dispose d’un cache-nez. Ce sont les conditions sine-qua-non pour entrer en classe" confirme Akpo Chabir, gestionnaire du groupe scolaire et universitaire EBEN-EZER à Parakou

Même son de cloche du côté des apprenants qui sont, eux aussi, obligés de porter un masque de protection ou cache-nez. Si pour le moment, la plupart des élèves béninois estiment respecter toutes les mesures barrières, certains craignent quand même le mal. C'est notamment le cas de Richard, un jeune Parakois, qui s'interroge : "si nous étions à moins de 20 cas le 30 mars dernier et on nous demande de suspendre les cours, comment peut-on nous demander de les reprendre aujourd'hui alors que nous sommes à 319 cas confirmés de coronavirus?"

  • Bénin
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • Epidémie
  • virus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.