Covid-19

Coronavirus au Bénin : de peur d'être contaminés, les Parakois désertent les hôpitaux

Le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, avec un masque de protection (photo d'illustration)  Source : Présidence du Bénin

A Parakou, dans le nord du Bénin, les médecins s'inquiètent de ne voir que des patients atteints du Covid-19. Les autres malades ne se déplacent plus vers les hôpitaux.

Par Léonard Kabo
Créé le 24.04.20, modifié le 30.04.20

Si les maladies chroniques n'ont pas disparu au Bénin, les patients si. Depuis l'apparition du nouveau coronavirus (Covid-19) sur le sol béninois, les consultations liées à d'autres maladies se font rares.  "J’ai peur de me rendre à l’hôpital en ces temps de coronavirus. Même si je suis malade, je vais me soigner en prenant des tisanes ou en achetant juste des comprimés à la pharmacie car je trouve que c'est risqué d’aller à l’hôpital", nous explique Jean, un habitant du quartier Arafat à Parakou.

A la date du 27 avril, les autorités recensaient 64 cas confirmés de coronavirus, dont 33 guérisons et 1 décès. De peur d'être contaminés, certains patients redoutent de se rendre à l’hôpital. Pourtant, "la maladie à coronavirus ne se traite pas dans tous les hôpitaux. Tous les hôpitaux ne sont pas chargés de faire le dépistage de la maladie", précise le Lieutenant-Colonel Ibrahim Mama Cisse, directeur départemental de la Santé du Borgou

Des centres dédiés au Covid-19 dans le Borgou

Dans le département du Borgou, on recense 10 sites de dépistage qui "ne sont pas dans les hôpitaux", détaille Mama Cisse. Avant d'ajouter que "lorsqu’il y aura un cas de maladie à coronavirus, aucun malade de paludisme ou autre ne va rencontrer un malade à coronavirus". Mais seul l’hôpital d’instruction des armées de Parakou prend en charge les malades du Covid-19. Pour faire face à la pandémie, cet hôpital n'accueille plus les personnes qui souffrent d'autres pathologies, et tous les malades qui étaient encore soignés dans l'établissement ont été transférés vers d'autres hôpitaux.  

Alors que le Bénin fait partie des premiers pays africains à avoir imposé le port du masque pour se protéger et protéger les autres du coronavirus, Mama Cisse estime que "la stratégie de lutte exposée par le ministre de la Santé au cours d’un codir élargi épargne les hôpitaux, car tous les établissements sanitaires ne sont pas destinés à recevoir les malades du coronavirus. Donc c’est le moment de rassurer toute la population en leur demandant d’aller dans les hôpitaux car ils n’y rencontreront pas des cas de maladie à coronavirus.’’

  • Bénin
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • Epidémie
  • virus
  • hôpital