Covid-19

Au Togo, l'obligation de la vaccination anti-Covid-19 ne passe pas !

A Lomé, de nombreux professionnels du secteur hôtelier sont obligés de se vacciner contre le Covid-19 (photo d'illustration)  Source : Homo Cosmicos / Shutterstock

Un peu plus d’un mois après l’injection des premières doses, la vaccination contre le coronavirus (Covid-19) patine au Togo. Pourtant, les autorités n'hésitent pas à la rendre, dans certains cas, obligatoire... 

Par Badr Kidiss
Créé le 28.04.21, modifié le 28.04.21

Lancée depuis le 11 mars dernier au Togo, la campagne de vaccination contre le Covid-19 est loin de séduire toute la population. De nombreux Togolais ne veulent pas recevoir la piqûre salvatrice, notamment par crainte des possibles effets secondaires du sérum d'AstraZeneca. Mais cette tendance pourrait rapidement changer, alors que le le Code de la santé publique togolais stipule qu’en période d’épidémie grave, l’Etat peut décider de rendre un vaccin obligatoire dans des zones à risque.

Cette mesure s'applique notamment pour certaines entreprises ainsi que le secteur hôtelier qui "constitue une porte d’entrée par excellence du nouveau coronavirus", selon le ministre du Tourisme et de la culture, Kossi Lamadokou. Elle s'appuie notamment sur le code 67 du Code de la santé publique qui stipule que "toute personne qui exerce une activité professionnelle l’exposant à des risques de contamination doit être obligatoirement vaccinée". Pourtant, de nombreux acteurs sanitaires rappellent qu'"une vaccination obligatoire est une violation des droits et des libertés individuels et surtout une atteinte à la Règle Sanitaire Internationale (RSI)".

Une vaccination ouverte aux plus de 30 ans

Depuis quelques jours, tout citoyen de plus 30 ans et au-delà peut se faire vacciner au Togo. Mais même si une plateforme d'inscription en ligne a été mise en place pour fixer des rendez-vous aux personnes voulant se faire vacciner, peu de Togolais s'y inscrivent. Comme de nombreux citoyens à travers le monde, ils s'interrogent sur les vaccins administrés et leurs répercussions sur la santé. 

Pour l'heure, le Togo continue d'administrer le vaccin d'AstraZeneca, en attendant la réception d'autres sérums récemment commandés. Mais un peu plus d'un mois après l'injection des premières doses, les deuxièmes tardent à faire leur apparition. De quoi relancer les interrogations, alors que le Covid-19 ne cesse de gagner du terrain sur le sol togolais.

  • Togo
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Vaccin contre le Covid
  • virus
  • Lomé

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.