Covid-19

Au Tchad, le gouvernement organise la la riposte au coronavirus

Le président du Tchad, Idriss Deby Itno, lors d'une visite en Turquie en juillet 2018  Source : paparazzza / Shutterstock

Idriss Deby Itno a déroulé dans un discours à la nation mardi la stratégie de son pays. Le recrutement de plus d’un millier de personnels sanitaires est annoncé ainsi qu’une gratification spéciale pour le personnel médical mobilisé.

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 15.04.20, modifié le 16.04.20

Le Tchad s’organise pour affronter le Covid-19. Dans un discours à la nation mardi, le président de la République Idriss Deby Itno annoncé un plan de riposte dont le coût s’élève à 943 milliards  de Francs CFA. “La maitrise de la pandémie passe avant tout par le renforcement de notre système de santé sur toute l’étendue du territoire“, a tenu à signifier le chef de l’Etat tchadien. Une façon d’affirmer la nécessité d’une prise en compte sérieuse du système de santé dans ce combat.

Le plan initial de contingence adopté et doté d’un montant initial de 15 milliards FCFA, est destiné à l’acquisition des équipements de prise en charge des éventuels malades du Covid-19. Idriss Deby Itno annonce que des commandes d’équipements médicaux ont été effectuées de même que le recrutement immédiat de 1638 agents de santé dont les dossiers étaient en instance d’instruction à la Fonction Publique.

Un pays “relativement épargné“

Idriss Déby promet un traitement de faveur au personnel médical. “En outre, durant toute la période de crise, conformément au plan de contingence, des indemnités spéciales seront accordées au personnel soignant mobilisé dans la gestion de la crise“, ajoute-t-il, se réjouissant de voir son pays “relativement épargné comparativement à d’autres contrées“.

Le Tchad compte à ce jour 23 contaminés pour 2 guérisons et aucun mort. On doit peut être ces résultats aux mesures prises par les autorités notamment la stricte limitation des déplacements, via un couvre-feu de 19 heures à 6 heures dans quatre provinces du pays, dont la capitale N’Djamena. Le port du masque est aussi obligatoire depuis le mardi 14 avril.

  • Coronavirus
  • Tchad
  • Masque de protection
  • virus
  • Epidémie

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.