Covid-19

Au Cameroun, les autorités se méfient des voyageurs

Le Cameroun se méfie des voyageurs étrangers (photo d'illustration) 

La résurgence des contaminations au coronavirus (Covid-19) pousse les responsables sanitaires à imposer des dépistages à tous ceux qui débarquent dans les aéroports internationaux de Douala et Yaoundé.

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 20.11.20, modifié le 23.11.20

Le Cameroun est sur le qui-vive. Dans un communiqué signé le 29 octobre, le ministre de la Santé, Malachie Manaouda, a annoncé qu'un test de dépistage serait imposé aux voyageurs venant de pays qualifiés de "zone rouge", à leur arrivée dans les aéroports des villes de  Douala et Yaoundé.

Malachie Manaouda ajoute que l’ensemble des passagers débarquant en ces lieux devront être dépistés. Il garantit “la fluidité du processus et le respect des mesures de distanciation physique pendant l’opération“. Tous les passagers diagnostiqués positifs au débarquement seront immédiatement soumis au protocole de soins validé par le Conseil scientifique des Urgences de santé publique. 

Une leçon bien assimilée

Les autorités sanitaires camerounaises veulent, à tout prix, éviter le scénario de mars dernier. A l'époque, un vol en provenance de Paris a été à l'origine de plusieurs contaminations au coronavirus, dans la région de Douala. 

Aujourd'hui, l'épidémie de Covid-19 continue de sévir au Cameroun. Une situation qui a poussé le gouvernement à intensifier sa campagne de sensibilisation autour des gestes barrières. A ce stade, près de 24.000 cas positifs ont été identifiés sur le sol camerounais, dont au moins 435 décès.

  • Cameroun
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.