Covid-19

Au Cameroun, la levée des mesures de lutte contre le Covid-19 est perçue comme la fin de la pandémie

Au Cameroun, l'assouplissement des mesures est perçue comme la fin de la pandémie de Covid-19 (photo d'illustration) 

La levée de certaines mesures prises pour ralentir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19) au Cameroun, a été célébrée comme la fin de la pandémie, entraînant un relâchement massif du respect des mesures barrières contre le Covid-19.

Par Marinette Nguimfack Standley
Créé le 11.05.20, modifié le 11.05.20

Une joie débordante ! C'est le sentiment qui a animé un grand nombre de Camerounais, dès l'instant où le chef de l’Etat, Paul Biya, a décidé d'assouplir certaines mesures prises pour ralentir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Une allégresse qui s’est traduite par une longue soirée  improvisée et bien arrosée, notamment à Yaoundé, Douala ou encore, à Kribi.

Depuis la réouverture des cafés au-delà de 18h, peu de Camerounais respectent les gestes barrières Source : AlloDocteurs Africa / Marinette Nguimfack

"Je n'en pouvais plus de rester à la maison. C’est comme si j’étais en prison. A présent que tout est réouvert, je suis content”, s’est réjouit un Camerounais rencontré par AlloDocteurs Africa, dans un bar, alors qu'il ne portait aucun masque de protection et ne disposait pas de gel hydroalcoolique ou d'un dispositif pour se laver les mains. Pourtant, si le président camerounais a décidé de réouvrir les débits de boissons, des restaurants et des lieux de loisirs au-delà de 18 heures, il a aussi imposé le port du masque obligatoire et le respect de toutes les mesures barrières dans ces lieux.  

L'assouplissement des mesures n'est pas la fin de la pandémie

Depuis l'assouplissement des mesures, on observe un relâchement inquiétant du respect des mesures barrières. Certains Camerounais justifient d'ailleurs leur insouciance par la levée des mesures restrictives : “Si on a autorisé l'ouverture des bars au delà de 18 h et annulé la limitation des places dans les agences de voyages, cela veut dire qu'il n'ya plus de danger d’après moi. Du coup, je ne sors plus avec mon masque, ça m'étouffait en plus”, a réagi d'un air sérieux, une commerçante, visiblement inconsciente de la gravité des conséquences qui pourraient en découler.

Mais l'assouplissement des mesures ne signifie pas la fin de la maladie. Ce que n'hésite pas à rappeler le ministre, Manaouda Malachie, en insistant sur le respect des gestes barrières (se laver régulièrement les mains, tousser et/ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir jetable, respecter une distance d'au moins 1 mètre avec toute personne). Avant de prévenir que "toute attitude contraire pourrait contribuer à une flambée de l’épidémie”.

  • Cameroun
  • Coronavirus
  • virus
  • Epidémie
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.