Choléra

Choléra : au Nigéria, une épidémie fait au moins 20 morts

Plus de 300 personnes ont du être hospitalisées (Image d'illustration)  Source : iStock/iLexx

Une épidémie de choléra dans le Nord du Nigeria a tué au moins 20 personnes au cours des deux dernières semaines. Plus de 300 personnes ont dû être hospitalisées.

Par Alicia Mihami avec AFP
Créé le 26.05.21, modifié le 26.05.21

Alerte au choléra ! Le Nigeria, plus important pays producteur de pétrole en Afrique, souffre d'un fort taux de maladies d'origine hydrique, et fait face à une résurgence du choléra. La dernière épidémie recensée dans le pays concerne neuf districts de l'Etat de Bauchi. "Nous avons à ce stade enregistré 20 morts et 322 cas de choléra, dans neuf zones au cours des deux dernières semaines", indique Mohammed Maigoro, le responsable de la Santé dans cet état. "La capitale Bauchi est la plus touchée, avec la moitié des décès et 147 cas", a-t-il précisé.

Selon le responsable, les cas sont en progression. Le gouvernement a demandé à l'ensemble des 20 districts de l'Etat d'activer leurs équipes d'urgence et d'ouvrir des centres de quarantaine spécifiques, afin de stopper la propagation de la maladie à d'autres zones du pays. Du personnel de santé et des médicaments ont été envoyés dans les zones affectées, tandis que des campagnes de sensibilisation à l'égard du public concernant l'eau et l'hygiène personnelle ont été renforcées un peu partout au Nigeria. 

Une situation sous surveillance

Le choléra est une infection bactérienne liée à l'eau, qui affecte les voies intestinales. Il peut se transmettre par les mouches lorsqu'elles sont en contact avec de la nourriture. La diarrhée et les vomissements sont les principaux symptômes, qui peuvent apparaître entre 12 heures et 5 jours après l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminée. Ces troubles digestifs entraînent, dans la plupart des cas, une grosse fatigue, une soif intense et des crampes musculaires. L'hypothermie et une grosse perte de poids font aussi partie des symptômes. Dans la plupart des cas, le choléra ne provoque qu'une diarrhée bénigne ou ne présente carrément aucun symptôme. Mais il peut aussi se révéler mortel s'il n'est pas traité correctement. 

Huit Etats au Nigeria ont rapporté des cas probables de choléra cette année, selon le Centre nigérian de contrôle des maladies (NCDC) et plus de la moitié des cas confirmés concernaient des enfants âgés de 5 à 14 ans. Au total, depuis janvier 1.746 cas probables de choléra et 50 décès ont été recensés au Nigeria. Une situation que les autorités de santé suivent de près, pour empêcher une épidémie de grande ampleur de se déclarer au Nigeria, voire de se propager aux pays voisins. 

  • choléra
  • Epidémie
  • Diarrhée
  • Eau
  • Nigéria
  • Santé publique
  • Enfant

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.