Choléra

Cameroun : une épidémie de choléra fait des ravages à Kribi

Le Cameroun fait face à une épidémie de choléra (photo d'illustration)  Source : Juliette Muller/MSF

Alors que le Cameroun assiste à une augmentation croissante du nombre de cas de la maladie à coronavirus (Covid-19), la ville de Kribi fait aussi face à une épidémie de choléra.

Par Badr Kidiss
Créé le 10.06.20, modifié le 10.06.20

Ça se complique ! A l'heure où le Cameroun est déjà durement touché par la pandémie de coronavirus, la ville de Kribi fait face à un nouvel adversaire : le choléra. Causée par une bactérie présente dans les eaux sales dans des aliments contaminés, cette infection intestinale aiguë peut être mortelle. 

Selon nos confrères du quotidien Le Messager, 30 nouveaux cas de choléra ont été identifiés depuis le début de l'année, dont au moins 3 décès, dans  la petite localité de Londji, à une quinzaine de kilomètres de la ville de Kribi. Pourtant, le traitement de cette maladie est simple et efficace.

Si le Cameroun est habitué à faire face au choléra lors de la saison des pluies, le nombre de malades ne cesse d'augmenter depuis plus d'un an. En mai dernier, les autorités doualaises ont annoncé que cette maladie avait fait quatre victimes et une vingtaine de cas ont été enregistrés dans la capitale économique. 

Comment se protéger face au choléra

Souvent qualifié de "maladie de la pauvreté", le choléra est favorisé par une hygiène précaire, l'absence de traitement des eaux usées ou des regroupements de populations. Pour éviter cette maladie, des mesures d’hygiène élémentaire doivent être appliquées (lavage des mains, cuisson des aliments, hygiène des locaux). Un peu comme les mesures barrières du coronavirus. 

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "jusqu'à 80% des cas de choléra peuvent être traités avec succès au moyen de sels de réhydratation orale". Mais elle précise aussi que les "patients gravement déshydratés nécessitent le traitement intraveineux. On doit également leur administrer des antibiotiques adaptés pour raccourcir la durée de la diarrhée, diminuer les quantités de liquide de réhydratation nécessaires". Certes, le vaccin est une nouvelle arme contre le choléra mais ce n’est pas la solution miracle. Son effet préventif est limité dans le temps. Toutefois, il peut être très efficace pour ralentir l'épidémie qui sévit actuellement à Kribi. 

  • Cameroun
  • choléra
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.