Environnement

Biodiversité : L'éléphant de forêt d'Afrique en danger d'extinction

L'éléphant de forêt est menacé d'extinction (photo d'illustration) 

Selon le dernier rapport de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l'éléphant de forêt d'Afrique est aujourd'hui en "danger critique d'extinction". 

Par BK avec AFP
Créé le 26.03.21, modifié le 26.03.21

Plus petit que son cousin des savanes, l'éléphant de forêt voit sa population chuter dramatiquement. Si bien qu'aujourd'hui, il est menacé d'extinction, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). 

Vivant essentiellement dans les forêts d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest, cet éléphant a vu sa population chuter de 86% en 30 ans et il est désormais considéré comme en danger critique d'extinction, a mis en garde l'UICN dans la dernière mise à jour de sa liste rouge des espèces menacées. La population des éléphants de savane (Loxodonta africana) a pour sa part plongé d'au moins 60% ces 50 dernières années, et se retrouve classé "en danger". Si près de 1,5 million d'éléphants sillonnaient toute l'Afrique il y a 50 ans, le plus récent recensement des grands mammifères en 2016, n'en dénombrait plus que 415.000.

Braconnage intensif

La disparition de nombreux spécimens des deux espèces s'explique notamment par le braconnage intensif. Et même si le phénomène a perdu en intensité, il continue de menacer les éléphants, souligne l'UICN. Mais le plus inquiétant, selon l'ONG, est la destruction de l'habitat des éléphants pour augmenter la surface des terres agricoles ou l'exploitation forestière. 

"Si nous ne planifions pas correctement notre exploitation de la terre, il y aura des formes indirectes de mort" même si nous devions stopper le braconnage et autres abattages illégaux, précise l'UICN, une des principales ONG mondiales oeuvrant pour la préservation de la biodiversité. Certes, les éléphants ne vont pas disparaître d'Afrique du jour au lendemain, selon lui, mais "cette classification doit nous servir d'avertissement que si nous n'inversons pas le cours des choses, nous avons de bonnes chances de voir ces animaux frappés d'extinction". Seul point positif, la chute de l'activité humaine à cause la pandémie de Covid-19 a permis aux éléphants de "recoloniser" certaines zones dont l'activité humaine les avait chassés.

  • Animaux
  • Biodiversité
  • Afrique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.