Environnement

A Goma, le volcan Nyiragongo menace la santé des habitants

Le volcan Nyiragongo est entré en éruption samedi, provoquant la panique à Goma (Image d'illustration) 

L'éruption du volcan Nyaragongo le week-end dernier est un danger pour la population. Pluie de cendre, gaz toxiques... on vous dit tout sur les risques sanitaires liés aux volcans. 

Par Alicia Mihami
Créé le 26.05.21, modifié le 26.05.21

C'est un géant qui terrorise Goma ! Depuis samedi, le volcan Nyiragongo s'est réveillé, déversant deux coulées de lave qui se sont arrêtées de justesse aux abords de Goma. Si le bilan provisoire de cette éruption est nettement moins meurtrier que les précédentes, on sait qu'au moins 5 personnes ont été retrouvées mortes lundi, asphyxiées par les émanations toxiques de la lave rocheuse du volcan.

"Nous venons de découvrir cinq personnes mortes" dans la zone de Kibati, a annoncé Mambo Kawaya, président de la société civile de Nyiragongo, en périphérie nord de la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu. Une autre personne est dans un "état critique, respirant difficilement, et a été acheminée à l'hôpital", a ajouté Mambo Kawaya. Ces personnes ont été "asphyxiées par le gaz de la lave" en train de se refroidir alors qu'ils tentaient de traverser, à environ 13 km au nord de Goma, là où la coulée a coupé un important axe routier reliant Goma au nord de la province.

Les cendres : un risque pour les humains

Au-delà du risque direct des coulées de lave, des écoulements pyroclastiques et des incendies qui peuvent se déclarer autour, les nuages de cendres sont un danger pour la santé. Lorsque qu'elles retombent dans les couches basses de l'atmosphère, les pluies de cendres peuvent entraîner une irritation des bronches, avec une forte toux sèche et parfois des difficultés respiratoires, voire des crises d'asthme. Les cendres entraînent aussi des irritations des yeux, du nez (picotements, éternuements) et parfois des irritations de la peau. Pour se protéger, il est conseillé de ne pas sortir et de tenir les portes et les fenêtres des habitations fermées. Le port d'un masque de protection peut aussi faciliter la respiration en bloquant le passage de la cendre dans les voies respiratoires.

Les gaz rejetés par un volcan en éruption peuvent aussi s'avérer dangereux, notamment le dioxyde de soufre, qui peut retomber en pluie acides et contaminer l'eau, le sol et mener à la disparition de certaines espèces de plantes et d'animaux. Les gaz plus lourds que l’air, comme le CO2 se concentrent dans les creux topographiques et les points bas, comme les vallées, où ils se substituent à l’air pour former des pièges invisibles, parfois mortels, en provoquant des asphyxies. L'éruption du 22 mai dernier ne semble pas avoir provoqué ce genre de dégâts pour le moment, mais le volcan ne s'est pas rendormi. Le Nyiragongo continue de gronder, et de nombreuses secousses sismiques sont toujours ressentie à Goma et dans les environs. La situation reste donc sous surveillance pour le moment. 

  • Congo RDC
  • Environnement
  • Santé publique
  • Asthme
  • Dermatologie

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.