Environnement

À Casablanca, du poisson pour lutter contre les moustiques

Casablanca a introduit la gambusie, un poisson dévoreur de larves de moustiques, à l'étang d'El Oulfa (photo d'illustration) 

Pour lutter contre la prolifération des moustiques au coeur du Maroc, la ville de Casablanca s'apprête à introduire la gambusie, un petit poisson dévoreur de larves d'insectes, à l'étang d'El Oulfa. 

Par Badr Kidiss
Créé le 24.06.20, modifié le 24.06.20

C'est une première ! À Casablanca, la société de développement local, Casablanca Baia, vient de lâcher des gambusies, petits poissons anti-moustiques, à l’étang d’El Oulfa. Car le plus vaste bassin urbain du Maroc est envahi par des milliers d'insectes qui peuvent être à l'origine de différentes maladies. 

D'une superficie qui oscille entre 9 et 11 hectares selon les saisons, l'étang d'El Oulfa attire beaucoup d'insectes. Face à cette situation, des gambusies, ces prédateurs des larves de moustiques dans les milieux aquatiques, ont été mises à la disposition de Casablanca Baia par le Centre de pisciculture d’Azrou. 

Une solution écologique et économique

Originaire des zones chaudes des Etats-Unis, la gambusie possède de grosses facultés d’adaptation. Ce qui fait qu'elle a été introduite dans les quatre coins de la planète pour lutter contre le paludisme, la dengue et d'autres maladies transmises par les moustiques. Son arrivée à Casablanca s'annonce donc comme une solution écologique et à petit prix.

Se nourrissant essentiellement de larves de moustiques, de puces d'eau, de vers de vase et de têtards, ce poisson - dont le nom scientifique est Gambusia affinis - a une durée de vie d'environ deux ans.  Si son introduction à l'étang d'El Oulfa porte ses fruits, on peut s'attendre à ce que l'expérience soit reproduite sur d'autres plans d'eau du royaume. Wait and see...

  • Maroc
  • Casablanca
  • Moustique
  • Poisson