Economie

Couleur de peau : des cosmétiques moins racistes?

Le groupe français L'Oréal (photo d'llustration) 

L'Oréal décide de retirer le mot "blanchissant” de ses produits de beauté. Certains s’en plaignent...
Par AlloDocteurs Africa
Créé le 29.06.20, modifié le 30.06.20

Il était temps… mais l'annonce n’a que quelques heures.  Le groupe L'Oréal a décidé de retirer certains mots, tels que "blanchissant", de la description de ses produits cosmétiques sur ses emballages, dans un contexte mondial de manifestations anti-racistes.

"Le groupe a décidé de retirer les mots blanc/blanchissant (white/whitening), clair (fair/fairness, light/lightening) de tous ses produits destinés à uniformiser la peau", indique le géant français des cosmétiques dans un communiqué publié en anglais, sans plus de détails, notamment sur un retrait immédiat ou non des rayons. 

Les cosmétiques changent de discours

Cette décision vient après celle de la filiale indienne d'Unilever, qui a choisi de rebaptiser sa crème éclaircissante pour la peau commercialisée sous le nom de "Fair & Lovely". L'entreprise anglo-néerlandaise a promis de ne plus recourir au mot "Fair" (“Juste”, “clair” en Français) car la marque se dit "engagée à célébrer tous les tons de peau". Géant américain, Johnson and Johnson a décidé d'aller plus loin, en interdisant cette semaine la vente de substances éclaircissantes conçues pour l'Asie et le Moyen-Orient.

"Le débat des dernières semaines a mis en évidence le fait que certains noms ou promesses figurant sur nos produits  visant à réduire les taches, représentaient la blancheur ou la clarté comme étant meilleures que votre teint, unique", déplore le groupe dans un communiqué avant d’ajouter : "Cela n'a jamais été notre intention: une peau en bonne santé, c'est ça une belle peau". Des mots qui font écho aux souffrances de nombreuses femmes sur notre continent qui s'abiment la peau à vouloir la blanchir. Certains réclament d'ailleurs aux marques de cosmétiques d'aller plus loin en supprimant une fois pour toutes leurs produits éclaircissants et en mettant fin à cette obsession pour les peaux claires.

Cela ne plaît pas à tout le monde. Tant mieux !

L'ampleur des protestations anti-racistes, déclenchées par la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc à Minneapolis, met la pression sur les entreprises, confrontées à leur propre racisme. Plusieurs groupes américains ont aussi annoncé leur intention de modifier leur identité visuelle, tels que Mars, qui dit réfléchir à faire évoluer son célèbre riz Oncle Ben's.

Bizarrement, cette prise de conscience par les marques ne plaît pas à tout le monde ! Le Rassemblement national, un parti politique français  (Ex-“Front National”, souvent dénoncé pour son racisme) a trouvé le moyen de s’en plaindre par la voix de sa présidente Marine Le Pen qui a jugé le changement annoncé par L’Oréal "très décevant" jugeant qu'un “grand groupe français rentre ainsi dans la roue des revendications racialistes”.

Face à de telles réactions, la route sera longue… Au-delà des produits à débaptiser, les entreprises internationales accusent un retard immense dans la prise en compte de la diversité, dans le monde entier, notamment au plus haut niveau.

  • Peau
  • Afrique
  • Beauté
  • Maquillage
  • Cheveux
  • Economie
  • Entreprises