Consommation

Au Rwanda, une enquête ouverte sur le talc pour bébé Johnson & Johnson

La FDA rwandaise enquête sur le talc pour bébé Johnson & Johnson (photo d'illustration)  Source : MailHamdi / Shutterstock

Alors que le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a annoncé cesser la vente, aux États-Unis et au Canada, de son célèbre talc pour bébé, le Rwanda lance une enquête sur ce produit. 

Par Badr Kidiss
Créé le 25.05.20, modifié le 25.05.20

Nouveau rebondissement ! Quelques jours après que l'entreprise Johnson & Johnson ait annoncé retirer de la vente son talc pour bébé du marché américain et canadien, la Rwanda Food and Drugs Authority (FDA) a décidé de lancer une enquête sur ce produit. 

En juillet 2018, une décision de justice avait condamné le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson (J&J)  à verser un total de 4,7 milliards de dollars à des utilisateurs de talc ou à leur famille aux Etats-Unis, suite au développement de cancers de l’ovaire imputés à l’utilisation de ce produit. Depuis, J&J fait face à des milliers de plaintes en cours. Au Rwanda, "la FDA est consciente qu'un lot de talcs pour bébés Johnson & Johnson aurait été contaminé par un agent organique du cancer", explique Charles Karangwa, le directeur général de l'autorité fédérale sanitaire du pays.

Que dit la science ?

Depuis les années 1970 en Europe et aux États-Unis, le talc destiné à l’hygiène humaine est systématiquement purifié. En début d'année, une étude portant sur 250.000 femmes aux Etats-Unis montre qu'il n'y a aucun lien entre l'usage du talc et le risque de cancer des ovaires. Mais l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à travers l’agence internationale pour la recherche sur le cancer (IARC) que l’utilisation des poudres d’hygiène en périphérie du périnée peut être "cancérigène".

C'est pour cela que l'utilisation du talc est déconseillée, notamment au niveau des plis naturels (aisselles, dessous des seins chez les femmes). Car le talc peut favoriser les infections (impétigomycose cutanée…). Tout comme il ne faut jamais utiliser du talc, lorsque les fesses de votre bébé sont rouges et irritées. Car cela peut multiplier les microbes, et les fines particules du talc peuvent s'envoler et pénétrer dans les poumons de votre bébé. 

  • Rwanda
  • Enfance
  • Pédiatrie
  • Cancer

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.